Biensûr il y a plusieurs sortes de violence, verbale, physique, morale .... mais nous pouvons parler de violence également concernant un courrier, le vent....

Le fait de contraindre une personne à cette force de grande intensité est violent.

Et pourtant les clés ont été écrites il y a des années :

Puisque rien est gratuit, le prix à payer est une réelle volonté d'aller vers la paix .



Selon Patanjali…

La paix commence avec la paix de l’ esprit, elle vient en maintenant de bonnes relations avec les autres : AHIMSA exprime le respect de la vie sans répandre la violence. Ceci est répété dans chaque mouvements philosophiques et religieux, ce principe est fondamental pour le bonheur humain.

L’amour s’exprime par la tolérance et l’acceptation de l’autre ainsi que le respect de la vie. SATYA est cette forme de vérité vers laquelle notre volonté sincère nous emmène. Vérité positive.

Si nous cherchons SAUCHA, la pureté nous iront tous vers le respect de la vie et de la vérité.

La vérité soulage, libère et nous grandit, le mensonge nous emprisonne, nous abaisse et nous limite. Pantanjali reconnait le pouvoir négatif du mensonge et de la colère et nous met en garde contre la violence gratuite. Pour s’y opposer : PRATIPAKSHABHAVAVAM, valoriser les qualités opposées à la violence. Aimer, s’est s’opposer à la violence.

L’amour est la clé. L’amour dans l’action avec des gestes de bienveillance : MAITRI, d’écoute, de compassion : KARUNA, de respect, d’accueil : MUDITA pour toujours s’éloigner de la violence destructrice .



Inspiré du texte de Daniel Pineault, Enseignant de Yoga - FFY