Il y a bien longtemps, le yoga était transmis d'un professeur à un élève. En petit groupe ou même individuellement, le maître transmettait son savoir. L'élève était heureux de parcourir des kilomètres et des kilomètres à pieds pour rejoindre son groupe. Il en témoignait d'une certaine volonté de recevoir cet enseignement. En Inde, l'élève commençait dès l'âge de sept ans et vivait chez le maître, on le nommait alors : discipline.

De nos jours, grâce à la technologie, la communication devient de plus en plus rapide. L'élève télécharge les Sutras et regarde quelques videos sur internet de professeur au physique attrayant afin de s'en inspirer. La relation personnelle et authentique se perd de plus en plus.

Le vrai challenge d'un professeur de nos jours et de pouvoir toucher les coeurs afin de garder une relation humaine vraie. Pour cela un professeur sera toujours nécessaire. Lorsque le professeur touche les coeurs, il peut enfin espérer que l'humanité devienne meilleure. Le monde a besoin de relations humaine chaleureuses.

Christina Sergi, maître yogi pense qu'il est important face à la violence actuelle, de pratiquer dans l'esprit AHIMSA, la non-violence. Au delà du tapis, vous yogis, pratiquez dans cet esprit et vivez le au quotidien. Comment se fait -il que le yoga soit de plus en plus pratiqué et que le coeur des humains soit encore parfois autant fermé. Pas assez de yogis ! Ou alors pas assez de pratique dans l' esprit AHIMSA. Il y a pratique : une heure par semaine avec le professeur sur son tapis et il y a pratique : art de vivre.

Christine Sergi nous rappelle la théorie du 100è singe : elle expose la possibilité d'une intégration d'un nouvel état de conscience collectif à partir d'un seul nouveau comportement individuel imité jusqu'au point de bascule où le paradigme change définitivement. Personnellement, j'adore cette idée .

Alors continuons la pratique en tant qu'art, quelques soient notre religion, nos croyances, nos cultures ...trouvons en nous le discernement intérieur afin de distinguer les forces de l'égo opposants celle de la conscience qui nous protègera de l'autodestruction .

Alors mettons AHIMSA au coeur de notre pratique, et au coeur de notre corps/esprit/coeur



art de Cameron Gray