Posture de la chandelle
SARVANGASANA
chandelle

Installez-vous sur le dos, en savasana.
Allongez les bras le long du corps, paumes de main à plat sur le sol.
Pliez les jambes, en plaçant les talons le plus près possible des fessiers.
Amenez les genoux sur le ventre.
Puis, en poussant sur vos mains, décollez le bassin du sol pour amener les genoux vers le visage.
Soutenez le dos avec les paumes de main bien à plat, coudes posés sur le sol.
Essayez de ne pas trop écarter les coudes pour avoir un appui solide.
Etirez doucement les jambes et le dos vers le ciel, tout en maintenant les mains dans le dos. Le menton se rapproche de la gorge.
Essayer de former une ligne droite entre le dos et les jambes qui restent toniques.
Pour sortir de la posture, sur une expiration, ramenez les genoux vers le visage, jambes pliées.
Déroulez le dos, vertèbre par vertèbre, pour revenir en savasana.


Bénéfices :
Favorise la circulation sanguine notamment en cas de jambes lourdes.
Développe la souplesse du dos.
Etire la zone musculaire autour des cervicales.
Stimule la thyroïde.

Bienfaits émotionnels : apaisement.

Bienfaits mentaux : concentration, calme.

Ressentis
Une fois la bonne position trouvée, on ressent l'ancrage et la solidité au niveau des épaules, de la tête et du haut du dos.
Au début, on peut sentir une petite gêne respiratoire, puis dès que la posture est acquise le souffle est plus fluide.
La colonne vertébrale est longue et verticale.
Les jambes sont légères ( du à l'inversion), elles flottent.
L'abdomen est détendu.
Posture relaxante et apaisante.
Impression d'un équilibre dans tout le corps.

Ne pas faire : 
Bloquer le mouvement naturel de la tête en retour de posture (lorsque cette dernière veut se soulever)
Bouger la tête une fois dans la posture

Ne pas faire en général :
Forcer les limites de son corps
Créer, et garder de tension dans les poignets, les jambes
Déséquilibrer les points d'appuis, la répartition du poids
Détourner son attention, sa présence des zones d'ancrages
Quitter la posture trop rapidement
Bloquer la respiration