La tension est une consommatrice d'énergie qu'elle stocke afin de pouvoir se contracter. Le corps se contracte suite à un stress ( force extérieure contre le corps ) pour créer une tension. Le corps est capable de s'adapter car il est résilient mais il a ses limites.

Parfois les tensions restent et sont utiles au corps, elles servent de protection afin de préserver une zone vitale. C'est un mode de survie.

En relâchant les tensions de surface, nous libérons donc cette énergie stockée et pouvons ensuite en faire un autre usage.

La tension est donc un outil que le corps utilise pour ne pas tomber sous un stress, qu'il soit émotionnel ou physique.

Comment définir si la tension peut être relâchée ou si elle est un mode de survie ?

En yoga, nous apprenons à laisser le corps nous parler. Jamais il ne se nuira. Si une tension primaire se relâche c'est qu'il aura trouvé une nouvelle stabilité. Si les os reprennent vie, les tensions n'auront plus lieu d'être. Tant que l'os est en souffrance, les tensions le protègerons. Même chose pour un organe. Si le coeur est en souffrance, les tensions se formeront autour de lui. Parfois les vertèbres thoraciques seront également impliquées dans le processus.

Le corps est donc en recherche d' équilibre en permanence, le tout est de ne pas vouloir relâcher un tension (avec son mental) si le corps n'est pas prêt.

En pratiquant régulièrement, l'énergie circule dans le corps, la circulation sanguine également, les vaisseaux seront moins compressés et les cellules mieux nourries. Les zones en lésion seront réalimentées.

Mais si la source de stress est toujours présence, le mécanisme de protection réapparaitra et la tension reviendra à la surface peut être plus inflammée.

Un travail sur soi est donc utile afin de déterminer la cause ultime de ce stress ( force opposée à celle du corps) , choc physique ou émotionnel, mauvaise posture ... Parfois nous voulons relâcher une tension mais face à l'inconfort de la zone ressentie sans sa tension, il devient plus facile de créer d'autres tensions compensatrices. Rester avec l'inconfort du ressenti est un vrai apprentissage, aller au delà de nos propres limites afin de devenir conscient de ce qui est !

Face à une situation difficile, nous n' avons que deux choix : la fuite ou le combat. Face à une tension, on étouffe le cri du corps et se tend encore plus ou on reste présent, avec amour et respect et on comprend que la tension est une alliée, alors on l' apprivoise jusqu'à ce que le corps soit prêt à s'en séparer.

Apprenons donc à nous connaitre et à aller au delà de la tension.