Asseyez-vous, les genoux pliés et les pieds sur le sol.

Etirez le dos, allongez les bras devant vous, levez les pieds et faites une légère bascule vers l’arrière sans rouler, afin de trouver le point de stabilité au niveau du bas du dos.

Sentez l’ancrage, ouvrez le cœur, le menton légèrement dans la gorge pour allonger le cou dans le prolongement de la colonne vertébrale.

Si vous vous sentez stable, allongez les jambes et montez-les.

Retrouvez le chemin du souffle qui est concentré dans la cage thoracique.

Restez dans la posture tant qu’elle est confortable.

Sortez de la posture en pliant les jambes et ramenez le dos à la verticale.

 

Bénéfices :

Les abdominaux et les cuisses se renforcent.

La colonne vertébrale se renforce, particulièrement la région lombaire.

Les jambes et les bras s’étirent.

Si les jambes sont proches du ventre cela stimule la fonction digestive.

Procure de la chaleur, donne de l’énergie.

 

Bienfaits émotionnels :

Renforce la confiance en soi, permet d’accueillir ce qui est.

Procure un sentiment de stabilité

 

Bienfaits mentaux :

Accroit la concentration.

 

Ressentis :

Une fois installé dans la posture, ressentez l’équilibre et l’ancrage au niveau de la région sacro-lombaire ainsi que l’allongement de la colonne vertébrale.

La respiration peut être saccadée mais on peut retrouver une respiration thoracique, plus calme.

Ressentez de la satisfaction en sortant de cette posture

 

Ne pas faire :

Ne pas rouler vers l’arrière, sans contrôle.

Ne pas allonger trop vite les jambes sans avoir trouvé la stabilité et si le dos n’est pas droit.

Ne pas bloquer la respiration.

Ne pas regarder vers le ciel pour ne pas casser les cervicales.