Posture du cobra

BHUJANGASANA


Depuis la posture allongée sur le ventre :
Relâchez les bras le long du corps et prenez un instant pour respirer.
Placez les mains de chaque côté de la poitrine bien à plat, coudes vers le haut.
Rapprochez les coudes l’un de l’autre pour permettre à la cage thoracique de s’ouvrir et rapprocher les omoplates.
Sur une inspiration, poussez sur les mains, décollez la tête et le torse, sans casser la nuque, sans forcer sur les lombaires. Les pieds et les orteils sont détendus sur le tapis.
Maintenez une pression sur l’os du pubis, le dessus des pieds et les cuisses.
Retrouvez votre souffle, sentez à l’inspiration le ventre qui pousse sur le tapis, et à l’expiration, le ventre qui se dégonfle doucement. Laissez-vous bercer par ce mouvement de balancier.
Sur une expiration, reposez le torse et le front sur le tapis.
Relâchez les bras le long du corps.


Bénéfices :
Les muscles du dos, les abdominaux et les pectoraux se renforcent.
Les muscles du cou et des fessiers se tonifient.
La cage thoracique et le cœur s’ouvrent.
Les articulations du poignet sont sollicitées.


Bienfaits émotionnels : sensation de vitalité, ouverture du cœur.

Bienfaits mentaux : apaisement du mental par l’effet de balancier, sensation de tranquillité.


RESSENTIS DE LA POSTURE DU COBRA :
Bras semi-tendus 

Ouverture de la cage thoracique et du plexus solaire
Appui du pubis au sol qui active l’énergie du bassin
Sensation d’espace lors de la respiration
Sensation de chaleur au niveau des dorsales et des lombaires


Ne pas faire :
“Vouloir” tendre les bras
Positionner les mains vers l’extérieur

 

Ne pas faire en général :
Forcer les limites de son corps
Créer, et garder de tension dans les poignets, les jambes
Déséquilibrer les points d'appuis, la répartition du poids
Détourner son attention, sa présence des zones d'ancrages
Quitter la posture trop rapidement
Bloquer la respiration