POSTURE DE L' ENFANT

BALASANA


2 VARIATIONS
Version 1 : BALASANA
A genoux, asseyez-vous sur les talons genoux serrés.
Posez le haut du front sur le sol en vous aidant des mains si besoin.
Posez les bras le long des jambes, les paumes vers le ciel.
Relâchez les épaules, le dos et les omoplates.
Posez le bassin.
Bénéfices :
Tout le dos s’étire.
Les cervicales se détendent, les sacro-lombaires se relâchent ainsi que les organes abdominaux.
Les chevilles, les pieds, les orteils s’étirent.
Les genoux sont mis en tension.
Version 2 : adho mukha virasana
A genoux, asseyez-vous sur les talons, genoux un peu plus écartés que la largeur des hanches.
Posez le front sur le sol en vous aidant des mains si besoin.
Allongez les bras vers l’avant, paumes de main sur le tapis.
Basculez le bassin.
Relâchez les sacro-lombaires ainsi que les organes abdominaux.
Bénéfices :
Les épaules, les bras, le dos et les omoplates s’étirent.
La colonne vertébrale et la cage thoracique se relâchent.
Les hanches s’ouvrent.
Les chevilles, les pieds, les orteils s’étirent.
Cette version est une bonne option lorsque l’on se sent compressé au niveau de l’abdomen dans la version 1. Ouvrir les genoux permet de créer de l’espace pour le ventre. Cette version permet d’étirer les épaules.

Bienfaits émotionnels :
posture rassurante et apaisante, sentiment de sécurité.

Bienfaits mentaux :
le système nerveux se pose ; bulle confortable permettant de se recentrer.


Pour chaque version :
Sentez le souffle qui monte et descend le long de la colonne vertébrale, à l’inspiration et à l’expiration.
A l’inspiration, sentez l’espace qui se crée dans le dos.
A l’expiration, relâchez un peu plus, en vous déposant sur les appuis (genoux, hanche, chevilles).
Posez votre mental sur le souffle, sur un ressenti ou un point précis de votre corps.


RESSENTIS DANS LA POSTURE DE L' ENFANT :

Détente et relachement de la tête (appui du front sur le sol qui entraine un relachement du systéme nerveux)
Détente aussi des épaules et du dos
Après quelques instants la respiration devient plus fluide et régulière
Respiration abdominale
Etirement de la colonne vertèbrale (accès aux vertèbres dorsales et lombaires gràce au souffle) et des muscles du dos
Etirement du dessus des pieds, chevilles et orteils
Flexion et pression des genoux par le poids du corps
Flexion des hanches


Ne pas faire:

Tourner la tête
Creuser les cervicales
Forcer sur les genoux
S’obliger à garder les genoux joints en cas de pression trop forte sur la poitrine
Rester sur une respiration haute, incomplète

 

Ne pas faire en général :

Forcer les limites de son corps
Créer, et garder de tension dans les poignets, les jambes
Déséquilibrer les points d'appuis, la répartition du poids
Détourner son attention, sa présence des zones d'ancrages
Bloquer la respiration