Agathe Crespel, psychologue et formatrice, Belgique



J’ai grandi proche du yoga car ma mère et mes tantes, ainsi que ma grand-mère, le pratiquaient. J’ai compris que c’était une manière de vivre et j’étais curieuse. Puis après avoir essayé c’est le corps qui réclame…

Mes premières impressions ? J’étais émue car l’approche répondait exactement à ce que j’avais besoin tant physiquement que sur le plan plus personnel. Je me sentais rejointe, comprise, prise en charge là où j’avais besoin de me soigner. C’était guérissant. Mon rythme de pratique est tout à fait irrégulier depuis que j’ai 14 ans. Des années avec, des années sans. Un stage ou un autre…

J’ai cependant continué le plus que j’ai pu. Parce que j’étais sur un chemin de guérison. Je suis arrivée avec un problème de santé, une œsophagite. J’ai continué à pratiquer tous les matins depuis les cours à Wimereux. Des salutations soleil, chaque matin.

L’impact de ce yoga-là est un impact de guérison. Mon œsophagite est quasi soignée. Je sens que les salutations soleil étirent mon corps là où il a besoin de retrouver espace et souplesse. La respiration revient. J’ai pu aussi avoir un entretien avec Ingrid, j’ai pu me retrouver alors que j’étais perdue.

MERCI infiniment.