28/09/14

Lors de ma première initiation au Yoga, j’avais 15 ans. Mon père m’avait amenée à son cours de Yoga. De cet unique cours je me souviens seulement des conseils donnés sur la respiration. J’ai découvert ce jour-là que je pouvais respirer par le ventre, mais aussi par tout le reste du corps. Je n’étais alors pas toute croche et c’était facile….j’ai trouvé ça tellement bien que je ne l’ai jamais oublié.

Mais, sans pratique, je ne pouvais pas rester connectée…. Et je le savais… et la vie m’a entrainée dans d’autres directions…. Et d’autres lieux….sans professeur de Yoga….

Quand je suis arrivée à St Martin j’ai découvert YOGATIME sxm et Ingrid…. C’était l’occasion de s’y mettre !!!

Toute bancale, avec mes hernies discales, mes douleurs diverses et variées et mes tensions récalcitrantes, je me suis dit que c’était ça qu’il me fallait….

C’est donc avec beaucoup de motivation que, 40 ans plus tard, je me suis lancée dans cette aventure.

Au début ce fut juste dur. Dur pour mon corps. Rien ne passait. Oh oui je savais toujours respirer par le ventre mais c’est tout. C’était bloqué là !!! Et ça ne remontait pas. Et ça ne servait à rien. Je ne pouvais tenir aucune posture, même les plus simples, sans souffrance. En gros, plus rien ne respirait, plus rien ne fonctionnait.

Mais, bizarrement, je n’ai jamais éprouvé aucune impatience, j’avais juste la certitude que je devais continuer, que j’avais toute la vie devant moi pour aller mieux…. Pour y arriver….

Malgré cette souffrance évoquée je n’ai pas renoncé parce qu’en même temps naissait quelque part ce qui était nécessaire à la progression, un germe d’espoir et les racines du bien-être.

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas très bien ce qui a motivé ma persévérance, juste que je devais avancer…. Comme de mettre un pied devant l’autre pour marcher….

Et, semaine après semaine, mois après mois, de blessures en guérisons, de rechutes en remissions….en pratiquant, juste, sans que le moindre doute ne vienne ternir cette lente évolution… j’ai pris ce que le Yoga pouvait m’apporter.

Aujourd’hui 4 ans plus tard, ma motivation est intacte, et ma pratique aussi assidue que possible.

J’arrive à me détendre dans beaucoup de postures. Le souffle arrive à passer, un peu mieux, même si ce n’est pas dans toutes les postures. Au moins je sais ou ça coince, je sais où je dois aller, même si je ne peux pas toujours.

J’ai découvert que le Yoga ne s’adresse pas qu’aux gens qui sont souples ou qui sont jeunes ou qui veulent faire des prouesses… et je ne cherche pas à leur ressembler. J’apprends ou je peux aller, je respecte mes limites tout en cherchant à débloquer ce qui peut l’être. C’est très subtil et aujourd’hui encore je tâtonne, mais à tout le moins ce n’est plus dans le noir….

Je ne crois pas non plus que je puisse parler de cette expérience personnelle sans évoquer Ingrid qui a permis cette transformation. Jamais je n’aurai pu y arriver seule. Cette petite voix qui m’accompagne, cette présence qui m’encourage, chacun de ses cours qui grandit avec elle, avec moi, avec nous tous présents et qui semble conçu pour chaque cas particulier aussi bien que pour tous les cas ensembles…. Magique à chaque fois, Bien être assuré, un peu plus de liberté dans mes muscles, mes articulations, souffle retrouvé, chaque fois renouvelé.

Merci Ingrid.

Fanny